Artothèque Val-de-Loire

  • Présentation de l'Artothèque

    Présentation de l'Artothèque

    Le collectif des artistes contemporains du Val de Loire (CAC41) a crée en 2000 une artothèque afin de proposer des œuvres d’Art à la vente ou à la location, aux entreprises, aux institutionnels comme aux particuliers amateurs d’Art.Un certain nombre d'Artistes dont les ateliers se situent en Loir-et-Cher, dans le Cher et dans le Loiret, laissent à la disposition du Read More
  • Pourquoi une artothèque à Blois ?

    Pourquoi une artothèque à Blois ?

    Démarche culturelle et de sensibilisation à l’Art pour tous, aide multiforme pour les artistes, l’Artothèque se veut représentative d’une dynamique régionale. Elle se donne pour mission de rendre l’Art accessible à tous, sans préjugés de style ou d’expression, toujours dans un souci d’excellence créative. Renouveler avec originalité son image auprès du grand public, afficher son dynamisme et sa créativité tout Read More
  • Comment fonctionne « l’ Artothèque du Val de Loire » ?

    Comment fonctionne « l’ Artothèque du Val de Loire » ?

    L’Artothèque, association loi 1901, propose, en accord avec les artistes membres, la location d’œuvres d’art. Pour la vente et la commande d’œuvres spécifiques, elle favorise le relationnel entre les créateurs, les entreprises et les particuliers demandeurs. Chaque location fait l’objet d’un abonnement assorti d’une durée de location de trois mois à douze mois pour les particuliers, de douze mois minimum Read More
  • Petite histoire des artothèques

    Petite histoire des artothèques

    L’idée du prêt d’œuvres d’art est ancienne. Elle apparaît au début du 20ème siècle en Allemagne. Des artistes berlinois décident de louer leurs œuvres en réponse à une crise du marché de l’art. L’idée se développe dans les années 1960-1970 en Allemagne, aux Pays- Bas et dans une partie de l’Europe du nord. En France à la même époque, les Read More
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

francoise icart 3

Elle a tout d'abord fait ses premières armes en présentant ses toiles dans les grands salons de la capitale : Salon d'Automne, Jeune peinture, Le Bourget,studio de TF1 (Bleeker street at TV studio, Le toit de la Défense, etc...

Elle a ajouté la photographie à ses autres pratiques plastiques, notamment pour la Triennale de Paris.

L'oeuvre photographique cherche une expression plastique abstraite issue des objets, des rues, des trottoirs, de la nature, du quotidien dans son ensemble.

Parcours

Françoise ICART, diplômée de l'Université de Tours a enseigné pendant une dizaine d'année en BTS Communication et action publicitaire avant de se consacrer presque entièrement à son art.

Elle a tout d'abord fait ses premières armes en présentant ses toiles dans les grands salons de la capitale : Salon d'Automne, Jeune peinture, Le Bourget,studio de TF1 (Bleeker street at TV studio, Le toit de la Défense, etc...

Ses premières expositions dans les galeries parisiennes, rue Keller (11ème) artistes à la Bastille, rue Charlot.. datent des années 80.

Sa renommée commence avec sa première sélection à la biennale d'Osaka, et avec ses premières ventes à Drouot.

Artiste internationale, Françoise ICART a participé à de nombreux salons à l'étranger (Russie, Japon - tour du Japon organisé par la chaîne Nippon T.V.- année de la France au Japon, Chine, Pologne, Italie, Canada...). Son oeuvre s'apparente à la fois à l'abstraction lyrique et à la nouvelle figuration.

Depuis une dizaine d'année, elle préside l'Association pour le rayonnement des arts et organise des salons en France et à l'étranger (ARTEC)