Artothèque Val-de-Loire

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

ElKhaddar

Vocation d'artiste dès son plus jeune âge : « j'ai réalisé mon premier dessin à six ans, puis mes premières toiles un peu plus tard ». Il ne s'est jamais arrêté, tout support lui est bon : bois, papier, carton, vieux draps...
Autodidacte, comme il aime à se définir, il a suivi les cours des Beaux Arts de Paris, en cours du soir, « J'ai également eu la chance d'avoir comme professeur Jean TOURET, dans les années quarante ».
Peintre figuratif, il est le transcripteur d'émotions fugitives à travers un visage, la vision poétique d'un paysage un instant entrevu. Des moments de bonheur purs que nous avons tous connus un jour et que nous nous empressons d'oublier pris que nous sommes par le temps qui file...
Au château de Blois, au château de Beauregard, expositions d'Art Religieux, sa spécialité (oeuvres religieuses qui invitent à méditer sur les mystères de la foi, l'artiste parle de cette « nécessité intérieure » et de cet « engagement personnel du croyant »qui l'habitent. Il a célébré les « valeurs humaines, spirituelles et chrétiennes » à travers sa peinture, car « la peinture est un langage ».
Artiste peintre, mais aussi sculpteur, « J'aime le poids et la masse de la pierre. C'est sûrement mon côté breton, on retrouve le côté oriental à travers mes peintures. J'ai toujours sculpté professionnellement et artistiquement ».

Parcours

Jacques EL KHADDAR, peintre et sculpteur, est né à Paris en 1926 de mère bretonne et de père tunisien. Il nous a quitté le 31 décembre 2015 dans sa 90ème année.

Il s'est installé à Blois en 1952 où il s'est marié. Le couple a eu cinq enfants.

Il entre à I'A.F.P.A. et obtient le C.A.P. de tailleur de pierre (après avoir réussi quelques années auparavant un C.A.P. de menuisier au Mans).

Il travaille pendant plusieurs années à la restauration du château de Chambord, puis poursuivra sa carrière au Conseil Général: « pendant dix-neuf ans, j'ai été affecté à l'entretien des différentes salles de l'Hôtel du département ».

1957 Première exposition de groupe à l'Ecole de la Loire.
1962 Exposition personnelle chez un antiquaire de la rue des Juifs.
1972 Exposition au Palais de Chaillot (Art sacré)

Il peint d'immenses fresques murales depuis 1980. Ces fresques sont visibles à Blois (chapelle de la croix du foix (1991, 70m2), basilique de la Trinité - salle octogonale - et à Mer (maison de convalescence Béthania).